vendredi 16 janvier 2015

Divergente - T1 de Veronica Roth

Edition : Nathan (2014)
Genre : Dystopie, Science-Fiction, Jeunesse
Pages : 446

Synopsis
Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d'une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu'elle a caché à tout le monde parce qu'elle a été averti qu'il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l'aider à sauver ceux qu'elle aime . . . ou pourrait la détruire.

Mon avis
Dans cette chronique je vais vous parler tout d’abord du livre puis du film et il faut que vous sachiez une chose, si j’ai lu le livre c’est parce qu’au départ j’ai eu un gros coup de cœur pour le film.

On retrouve donc Béatrice, de famille Altruiste, qui s’apprête à passer le test d’aptitudes censé déterminer quelle faction est faite pour elle alors qu’elle aura pourtant la possibilité de choisir la faction à laquelle elle veut appartenir lors de la Cérémonie du Choix. Or il s’avère que ce test ne va pas du tout l’aider puisqu’elle va apprendre qu’elle est Divergente. Elle se retrouve alors en plein doute, quelle faction va-t-elle bien pouvoir choisir ? Surtout qu’elle ne se trouve pas totalement à sa place parmi sa faction d’origine.

Elle va pourtant opter pour la faction des Audacieux, sous le nom de Tris, mais elle va vite se rendre compte des nombreuses difficultés à surmonter pour réussir l’Initiation, en trois étapes, de cette faction et pour pouvoir faire partie des leurs. Tris va devoir faire face à la violence, la brutalité… pour trouver sa place. Elle peut compter sur ses amis pour l’aider, Christina, Will, Uriah… C’est d’ailleurs un des aspects que j’ai très apprécié dans ce livre, le relationnel entre les personnages est très présent.

A côté de ça, il y a sa relation avec Quatre, un de ses entraîneurs, qui se développe au fil du livre, au premier abord Quatre parait très froid et renfermé sur lui-même mais on en apprend plus sur lui au fur et à mesure qu’ils se rapprochent et je trouve qu’au final ils entretiennent une belle relation très sincère.

En parallèle, la faction des Érudits prépare un conflit politique de grande ampleur et n’hésite pas à faire publier des articles de propagande pour discréditer la faction d’origine de Tris.

Le livre est très bien écrit, la lecture est simple et fluide, les lieux sont bien décrits et les diverses sensations de Tris sont très bien perçues, on se mettrait presque à sa place à certains moments.

Parlons maintenant du film…

Bien que la première fois je l’ai adoré, en le revoyant après ma lecture toute fraîche, j’ai plutôt déchanté.

Voici les points qui m’ont chiffonné:

- La relation entre les personnages : comme je vous l’ai dit plus haut, le côté relationnel est très présent dans le livre mais alors dans le film je ne dirai tout de même pas inexistant mais presque. Que ce soit entre Tris et Quatre ou avec ses amis, rien ne ressort de la complicité qu’ils entretiennent et je trouve que c’est vraiment du gâchis. Certains personnages ne sont même pas présents alors que d’autres comme Christina, leur présence à l’écran tiendrait plus de la figuration que du rôle secondaire.

- Les scènes : j’ai remarqué tout au long du film que les scènes n’avaient pas la même continuité que dans le livre, outre celles qui n’ont pas été du tout adaptées, elles n’étaient pas dans l’ordre du livre, parfois avant ou après. J’en étais même perdue à un moment et à me demander quand est-ce que ça se passait déjà dans le bouquin. Je ne sais pas pourquoi ils ont fait ça mais au final j’ai trouvé que ça donnait un film trop brouillon.

- Le secret : je suis peut-être la seule à tiquer sur ce détail mais moi il m’a tout de suite sauté aux yeux et dérangé, on parle à tout va des Divergents, qu’ils existent, qu’ils sont dangereux… sauf que dans le livre les personnages n’en parlent pas autant voir quasiment pas du tout, ça reste un côté très secret et quelque chose à dissimuler. Alors que dans le film limite tout le monde semble au courant.

- Le conflit : à ceux qui n’ont pas lu le livre, je me demande encore comment vous avez fait pour comprendre l’action des Erudits et la raison pour laquelle ils le font, une fois encore cet aspect reste très brouillon alors qu’il est très clair dans le roman.

Je ressors donc très sceptique de ce re-visionnage, l’ambiance qui règne tout au long du livre n’est pas du tout perçue à travers le film et certains évènements auraient mérité d’être adaptés pour ressentir cette ambiance justement et aussi pour la compréhension générale.

Je vais m’attaquer à la suite avec les tomes 2 et 3 qui sont désormais en ma possession.

Pour la lecture du tome 2, il s’agira d’une lecture commune avec Bianca28.

4 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé le livre avec cette idée de ces différentes factions qui conditionnent la société, et aussi le film que j'ai trouvé bien adapté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre est bien mais le film aurait pu être un peu mieux adapté je trouve.

      Supprimer
  2. J'avais bien aimé le livre mais sans plus, surtout à cause de l'héroïne. Du coup, je n'ai pas vu le film mais peut-être qu'il me plairait plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux tenter de regarder le film, c'est toujours bien de comparer je trouve même si plusieurs points m'ont dérangé par rapport au livre.

      Supprimer